logo-envol-original

Restez informé

Portrait de notre clientèle

Le Centre de stimulation L'Envol offre ses services principalement aux familles du Centre-du-Québec. Nous desservons des enfants âgés de 1 à 12 ans présentant un trouble de communication tel que les troubles du spectre autistique (anciennement TED) ou le trouble primaire du langage (aussi appelé dysphasie). Toutefois, parce que nous croyons en une stimulation intensive, individualisée et précoce, nous recevons souvent les enfants en bas âge, avant que le processus d'évaluation ne soit complété ou même entrepris. Quoiqu'il en soit, ces enfants présentent tous une grande difficulté à communiquer, à socialiser et à se développer.

image-clientele

Trouble primaire du langage 

La dysphasie

La dysphasie résulte d'une atteinte neurologique qui affecte l'expression et la compréhension du langage au point d'handicaper l'enfant dans la communication et l'accomplissement des activités normales pour son âge. Divers profils de dysphasie peuvent être observés en fonction des niveaux de l'atteinte du langage et de leur sévérité. (...)En plus des troubles de l'expression et de la compréhension verbale, les enfants dysphasiques peuvent présenter des troubles affectant la motricité globale et la motricité fine, la coordination, l'orientation dans l'espace, la perception visuelle, la perception auditive, la notion du temps, l'abstraction, la généralisation. Les enfants dysphasiques ont le désir de communiquer et ont généralement une intelligence normale.
Source : www.dysphasie.qc.ca

Voici deux courtes définitions qui vous permettront de mieux saisir les particularités de ces enfants :

L'expression troubles du spectre autistique (TSA) décrit un ensemble de troubles du développement dont :
  • l'autisme
  • le syndrome d'Asperger
  • les troubles envahissants du développement (TED)
  • le syndrome de Rett
  • le désordre désintégratif de l'enfance (TDE)
Les personnes atteintes de TSA éprouvent de la difficulté à interagir et à communiquer avec les autres. Elles peuvent également avoir des intérêts, des activités et des comportements inhabituels. Les TSA modifient le développement du cerveau, ce qui amène la personne à éprouver de la difficulté à communiquer et à interagir avec les autres et à avoir des comportements, des activités et des intérêts inhabituels. Les « symptômes » ou les déficiences causées par les TSA peuvent varier de très bénins chez une personne à très graves chez une autre.
Les personnes atteintes de TSA ont presque toujours :
  • de la difficulté à communiquer
  • des problèmes avec les interactions sociales
  • des comportements répétitifs
  • des intérêts inhabituels ou très limités.

Source : www.healthycanadians.gc.ca